Bilten et H-Alter

Liberté de la presse dans les Balkans : un tableau qui ne cesse de s’assombrir

| | |

Menaces, influences politiques, chantage... La liberté de la presse est de plus en plus mise à l’épreuve dans les Balkans, et les agressions directes contre les journalistes ou les rédactions sont croissantes. Sans compter la loi du marché, qui représente une pression plus insidieuse, mais indéniable.

Par Andrea Milat (Bilten) et Hrvoje Šimičević (H-Alter) Il y a une quinzaine de jours, des journalistes ont interrogé le Premier ministre serbe Aleksandar Vučić au sujet de l’appel d’offre controversé pour le pompage de l’eau ayant inondé la mine de charbon de Tamnava. Il a répondu en accusant le réseau d’investigation BIRN, qui avait découvert l’affaire, d’être un groupe de menteurs « payés par Mickael Davenport et l’EU pour discréditer le gouvernement serbe ». De nombreux acteurs ont réagi aux déclarations d’Aleksandar Vučić, dont les principaux intéressé de BIRN, mais aussi l’association indépendante des journalistes de Serbie NUNS, ainsi que la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous