Danas

Les Serbes quittent (encore une fois) les institutions du Kosovo

| |

Rien ne va plus entre Michael Steiner, le chef de la MINUK, et le vice-Premier ministre serbe Nebojsa Covic. Après l’adoption de la « résolution sur la guerre patriotique », les députés serbes ont quitté le Parlement du territoire. Doit-on reconnaître ou non les institutions du Kosovo ? Doit-on y collaborer ? Les Serbes gagneraient à s’en tenir à une position claire.

Par Natasa Bogovic La semaine dernière, le désaccord entre Nebojsa Covic, vice-Premier ministre serbe et chef du Centre de coordination pour le Kosovo, et Michael Steiner, envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU au Kosovo, à propos des plaques d’immatriculation des voitures s’est transformé en un véritable incident. Nebojsa Covic refuse de coopérer avec Michael Steiner, tant que ce dernier n’ordonne pas l’extradition de Shefqet Musliu vers la Serbie. Michael Steiner se dit déçu par cette attitude de Nebojsa Covic, et il affirme que l’extradition n’est pas de sa compétence et qu’il faudrait s’adresser à KFOR, puisque Musliu est détenu dans la base (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous