Monitor

Les sept commandements de la candidature européenne du Monténégro

| |

Le 9 novembre 2010 fut un grand jour pour le Monténégro. Le pays a obtenu un avis positif de la Commission européenne sur sa candidature et cette date marque un tournant de l’histoire récente du Monténégro. Cependant, les exigences fixées par la feuille de route européenne sont incompatibles avec le maintien du régime clanique actuellement au pouvoir. Entre l’Europe et Milo Đukanović, c’est maintenant aux citoyens de choisir.

Par Mustafa Čanka et Milan Bošković La Commission européenne considère que les négociations d’adhésion du Monténégro pourront être ouvertes dès le moment où ce pays remplira le niveau minimum des critères d’adhésion, notamment les critères de Copenhague concernant la stabilité des institutions qui garantissent le règne du droit », a indiqué le Commissaire à l’élargissement, Stefan Fuele. « L’acceptation de la candidature monténégrine a été une surprise, même si cela avait déjà été évoqué », estime Norbert Mappes-Niediek, journaliste autrichien. Il est convaincu que cette décision s’explique par la volonté de Bruxelles de confirmer la perspective européenne de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous