IWPR

Les réfugiés serbes de Croatie indifférents au procès de Gotovina

| |

Toujours accablés par des problèmes presque insolubles, les Serbes de Croatie semblent faire peu de cas du procès à venir du général croate Ante Gotovina. En effet, on note une recrudescence des violences contre les Serbes, tandis que les conditions de retour des réfugiés demeurent très difficiles.

Par Helen Warrell et Zelimir Bojovic À 63 ans, Milan vit dans une petite chambre dans le camp de réfugiés de Krnjaca, en périphérie de Belgrade. Le camp lui-même est constitué de baraques désaffectées. Les murs sont faits de minces planches de contre-plaqué. Dix années d’appauvrissement ont rendu Milan malade et fragile. Il est l’un des 300 000 Serbes forcés à fuir la région de la Krajina en Croatie durant l’Opération Tempête d’août 1995, une offensive de l’armée croate destinée à reprendre la zone aux forces rebelles serbes. Des organisations humanitaires ont estimé à environ 400 le nombre de civils tués et à plusieurs milliers le nombre de maisons serbes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous