Utrinski Vesnik

Les médias macédoniens craignent pour leur indépendance

| |

Les radios et télévisions macédoniennes s’opposent à un projet de réforme des organes gouvernementaux chargés de les réguler. Ils craignent une trop grande politisation des futurs organes. Le projet de loi propose également d’augmenter les quotas publicitaires sur les chaînes publiques, ainsi que les quotas de diffusion de musique macédonienne.

Par Verce Georgievska Un projet de loi sur la radiodiffusion, qui prévoit une fusion du Conseil de la radiodiffusion et de l’Agence pour les communications électroniques, est actuellement très critiqué par l’opinion macédonienne et par les médias, surtout par les télévisions et les radios privées. Peu de rédactions ont une idée claire des changements que cette loi pourrait entraîner, mais tous les acteurs du secteur de la radiotélévision avancent une opinion commune : le Parlement ne doit pas hériter de la responsabilité de nommer les membres des organes. Cela placerait les médias sous l’influence évidente de la politique quotidienne. Le président de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous