IWPR

Les journalistes de Republika Srpska défient les intimidations

| |

Les journalistes qui révèlent la vilaine face cachée de la vie
quotidienne dans
la partie serbe de Bosnie continuent à mener une vie dangereuse.

Par Branko Peric à Banja Luka (Branko Peric est rédacteur en chef d’AI M Banja Luka et contribue régulièrement à l’IWPR). Zeljko Kopanja, propriétaire et directeur du groupe Nezavisne Novine [qui comprend un quotidien, un hebdomadaire et une station de radio, ndlr], est aujourd’hui condamné à circuler en chaise roulante après avoir perdu ses deux jambes au cours d’un attentat à la voiture piégée le 22 octobre 1999. Les raisons de l’attaque contre Kopanja sont liées à la publication d’une série d’articles sur les crimes de guerre commis par des Serbes durant le conflit de Bosnie-Herzégovine. Les publications quotidiennes et hebdomadaires de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous