Koha Jone

Les jeunes Albanais de la diaspora délaissent leur langue maternelle

| |

Les jeunes Albanais des diasporas semblent de plus en plus rechigner à apprendre leur langue maternelle. Contrairement aux premières vagues d’émigrants, les Albanais tendent désormais à se fixer dans leur pays d’accueil. Constats de deux professeurs albanais en Suisse.

Par Idriz Seferi Les enseignants albanais de la diaspora constatent avec dépit le recul sensible de la langue albanaise dans les pays où ils travaillent. Selon eux, les jeunes rechignent de plus en plus à suivre les cours d’albanais à l’étranger. Ils pensent aussi que les familles ont un rôle important à jouer pour inciter les jeunes générations à apprendre leur langue maternelle. Pour ces enseignants, sans la langue maternelle et l’identité nationale, il est difficile d’apprendre d’autres langues, mais les jeunes ne semblent pas prêter plus d’attention à leur langue maternelle dont ils ne connaissent pas plus de 500 mots. Avant la guerre, les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous