BIRN

Les Forces de sécurité du Kosovo s’ouvrent aux minorités

| |

Six Serbes, six Croates, 19 Bosniaques et 26 Ashkali figurent parmi les 101 soldats non-albanais qui ont été admis au sein des nouvelles Forces de sécurité du Kosovo. C’est ce qu’a annoncé le vice-ministre de la Défense Behxhet Brajshori, mercredi 11 février 2009.

La nouvelle Force de sécurité du Kosovo - parrainée par l’Otan - a vu le jour en janvier. Cette nouvelle unité a tout d’une armée sauf le nom. De la sorte, le Kosovo a fait un pas de plus dans l’acquisition des attributs d’un État à part entière, après sa sécession de la Serbie en février 2008. Belgrade a fermement condamné la nouvelle force de sécurité, la qualifiant d’illégale, et a appelé les Serbes à ne pas se joindre à elle.

 Plusieurs milliers de Serbes du nord du Kosovo ont participé à une manifestation mardi, en signe de protestation contre cette structure. Ils ont exigé son démantèlement par la communauté internationale, car celle-ci, affirment les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous