BIRN

Les féministes du Kosovo veulent redonner du sens au 8 mars

| |

Les féministes du Kosovo voudraient que la journée des femmes ne se résume plus à offrir des fleurs, des chocolats ou des crèmes de beauté aux femmes... Elles dénoncent cette « récupération » marchande d’une journée de lutte. Cette année, un colloque était organisée au Parlement du Kosovo. Malgré leur participation annoncée, ni le ministre de l’Éducation Enver Hoxhaj, ni le Premier ministre Hashim Thaçi ne s’y sont présentés.

Des femmes du Kosovo ont décidé de protester contre la transformation et la perte de sens de cette journée des femmes, qui est devenue trop souvent une journée semblable à celle de la fête des Mères ou de la Saint-Valentin. « Le 8 mars est un événement historique, les femmes peuvent protester contre l’injustice sociale, l’exploitation, les discriminations et les souffrances qu’elles subissent. Mais cette journée a été détournée par le marché et le monde capitaliste pour en faire une journée où les femmes sont fêtées comme de beaux objets sexuels, ce qui est complètement en contradiction avec son sens originel », explique Vjolica Krasniqi, une sociologue de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous