Start

Les Chinois de Bosnie, maîtres des bonnes affaires, mais victimes des racketteurs

| |

Depuis la fin de la guerre en 1995, des centaines de jeunes immigrants chinois sont arrivés en Bosnie-Herzégovine, où ils vendent des chaussures, des appareils domestiques ou d’autres marchandises asiatiques bon marché. Cependant, ils doivent souvent payer le prix fort : mauvais traitements psychiques et physiques de la part de truands, et visites trop fréquentes du service des impôts. Une enquête du Centre pour le journalisme d’investigation (CIN) de Sarajevo.

Par le Centre pour le journalisme d’investigation (CIN) de Sarajevo Les commerçants chinois ont établi leur monopole sur le commerce de marchandises bon marché en Bosnie-Herzégovine. Cependant, ils ne doivent pas seulement supporter les brutes armées qui s’emparent d’une partie de leurs recettes, mais ils sont aussi la cible du service des impôts qui les soupçonne d’avoir tendance à frauder. Les Asiatiques sont d’abord arrivés de Serbie, où ils bénéficiaient d’un accueil favorable sous le régime de Slobodan Milošević, au temps où la Chine était un des rares pays à entretenir des rapports diplomatiques avec ce pays. La deuxième vague (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous