BIRN

Les Balkans dans le rapport d’Amnesty International 2010 : « peut mieux faire »

| |

Le rapport d’Amnesty International 2010 fait un état des lieux du respect des droits de la personne dans 159 pays. Dans les États post-yougoslaves, les condamnations pour crimes de guerre et le respect des droits des minorités ne donnent pas encore satisfaction. En Albanie, ce sont les violences domestiques faites aux femmes et la prostitution forcée qui restent des phénomènes préoccupants.

La Bosnie est citée dans le rapport comme un pays « de plus en plus divisé selon des lignes ethniques ». C’est aussi un pays où les responsables politiques « ont utilisé une rhétorique de plus en plus nationaliste » en 2009. Dans certains cas, cela prend la forme d’attaques verbales publiques envers les institutions, y compris contre l’indépendance de la justice. Certains hommes politiques font des déclarations qui nient l’existence même des crimes de guerre, alors que des tribunaux ont jugé et condamné leurs auteurs. Amnesty International remarque toutefois que des progrès ont été faits et que 39 cas de crimes de guerre ont été jugés depuis 2005. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous