Le Courrier des Balkans

Les Albanais du Monténégro, « des citoyens de seconde zone » ?

| |

Choyés durant deux décennies par le régime Đukanović, les Albanais du Monténégro - environ 5% de la population - avaient soutenu l’indépendance lors du référendum de 2006. Aujourd’hui, ils se sentent trahis, alors qu’une nouvelle loi va réduire leur représentation parlementaire. Les Albanais envisagent de boycotter toutes les institutions publiques du pays, mais pèsent-ils encore réellement sur la vie publique ?

Par Mustafa Canka Les Albanais sont particulièrement mécontents de l’adoption de la nouvelle loi électorale au Monténégro qui leur fait perdre leur collège électoral spécifique, avec cinq sièges réservés sur les 81 députés qui siègent au Parlement. Des conséquences négatives vont certainement se faire sentir dans tous les rapports du pays. Tous les représentants des partis politiques des Albanais ont quitté le Parlement au moment de l’adoption de la loi électorale en déclarant qu’ils étaient « trompés et humiliés » et que « désormais ils allaient discuter autrement avec les autorités de Podgorica ». Le Conseil national des Albanais du Monténégro a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous