BIRN

Les accords ASA divisent le gouvernement serbe

| |

Vojislav Koštunica, le Premier ministre de Serbie, a déclaré qu’il s’opposerait à la signature d’un Accord de stabilisation et d’association (ASA) avec l’Union européenne, si celle-ci déployait une mission au Kosovo. Une décision que conteste le Parti démocratique (DS) du Président Tadić et qui pourrait bien faire éclater la coalition gouvernementale.

La Serbie court le risque d’une crise gouvernementale et de possibles élections législatives anticipées si le Premier Ministre Vojislav Koštunica maintient son opposition au déploiement d’une force de la mission de l’UE au Kosovo. Vojislav Koštunica avait déclaré que son pays ne signerait pas l’Accord de stabilisation et d’association (ASA) avec l’UE si celle-ci envoyait une mission pour rendre effective l’indépendance du Kosovo ce qui revient « à découper une partie du territoire de la Serbie » Des représentants des partenaires de la coalition gouvernementale, le Parti démocratique du Président Boris Tadić (DS) et le G17 Plus sont persuadés que l’ASA (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous