Le Courrier des Balkans

Législatives en Roumanie : magouilles et coups bas au menu de la campagne

| |

Près de 18 millions de Roumains sont attendus aux urnes, dimanche 30 novembre, afin d’élire pour quatre ans leurs 469 parlementaires, dont 332 députés et 137 sénateurs. Les experts et les instituts de sondages craignent une abstention massive, après un mois résolument pauvre en débats d’idées. Retour sur une course au Parlement faite de paillettes, de violence et de coups tordus.

Les élections législatives de dimanche 30 novembre marqueront l’entrée en vigueur de la nouvelle loi électorale introduisant le scrutin uninominal à un tour. Concrètement, cette réforme met davantage l’accent sur un candidat que sur une liste de noms. Une nouvelle donne qui a poussé les équipes de campagne à revoir leur stratégie. « La tache a été extrêmement ardue », estime Cristian Munteanu, un publicitaire cité par le quotidien Evenimentul zilei [1]. « Il a fallu communiquer, au même moment, sur un grand nombre de candidats qui étaient inconnus jusqu’ici ». Un avis que partage le politologue Bogdan Theodorescu [2]. « Les agences de publicité ont été (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous