Le Courrier des Balkans

Législatives en Moldavie : le Président Voronine ne veut pas lâcher la scène

| |

Plus de 2,5 millions de Moldaves sont convoqués aux urnes, dimanche 5 avril, pour élire leur nouveau Parlement. Les communistes, au pouvoir depuis huit ans, devraient conserver la majorité et avoir les mains libres pour désigner le successeur de Vladimir Voronin qui ne peut pas briguer un troisième mandat présidentiel. Dans un entretien exclusif pour Le Courrier des Balkans et la revue Politique internationale, celui-ci confie cependant vouloir continuer à peser dans la vie politique du pays après les élections.

Grand vainqueur des élections législatives de 2005 où il avait obtenu la majorité des sièges avec 46,1% des voix, le Parti des communistes de la République de Moldavie (PCRM) [1] part à nouveau favori dimanche dans la course au Parlement. Au pouvoir depuis huit ans, il est crédité de 36,2% des intentions de vote dans l’un des derniers sondages réalisés avant le scrutin, loin devant trois formations de droite prêtes à former une alliance : le Parti libéral-démocratique (8,3%), le Parti libéral (8,2%) et « Notre Moldavie » (5,4%). Ainsi, sur les 15 partis et les 6 candidats indépendants qui convoitent l’un des 101 sièges de députés, seuls les communistes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous