Birn

Le suicide, un nouveau fléau pour le Kosovo

| |

Traditionnellement très rares au Kosovo, les suicides sont en constante augmentation depuis la fin de la guerre. Pour beaucoup, les traumatismes du conflit ne se sont pas refermés. Et dans une société minée par la pauvreté et le chômage, les jeunes ont perdu tous leurs repères.

Par Nora Hasani et Zana Limani Lorsque Fjolla, 20 ans, parle de son amie qui s’est suicidée il y a 4 ans, son regard se trouble. « J’étais choquée, je n’arrivais pas à y croire », dit-elle. « Je n’aurais jamais pensé qu’elle aurait pu faire une chose pareille ; elle était si pleine de vie » ! L’amie de Fjolla, âgée de 15 ans, est l’une des 356 suicidés, pour une population de 2 millions, enregistrés entre 2000 et 2006. Beaucoup d’autres ont essayé d’attenter à leur vie et ont échoué, d’après les dossiers des services de police. Fjolla se remémore les dernières fois où elle a parlé avec son amie. « Elle était enthousiaste comme à son habitude et semblait être (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous