Adevarul

Le Parlement européen adresse un coup de semonce à la Roumanie

| |

Le rapporteur du Parlement européen pour la Roumanie attaque tous les points faibles du pays : corruption, influence politique sur la justice... Dernier coup de canif dans le contrat de fiançailles entre l’UE et la Roumanie : cette dernière vient d’attribuer à une société américaine proche des Républicains le marché de construction d’une autoroute, sans appel d’offre préalable.

Par Mara Stefan La commission de politique étrangère du Parlement européen a adopté, jeudi, à Bruxelles, à l’unanimité des voix - il est vrai que seuls 39 députés étaient présents sur les 138 - le rapport établi par la baronne Emma Nicholson concernant la Roumanie, avec la plupart des amendements proposés. Dans la forme finale du rapport, l’expression « suspension des négociations d’adhésion » a été remplacée par « réorientation de la stratégie de pré-adhésion de la Roumanie ». Le rapporteur du Parlement européen pour la Roumanie, Emma Nicholson, soutient que les deux formulations signifient en fait la même chose, la modification des syntagmes étant déterminée par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous