IWPR

Le nouveau gouvernement de Serbie pourra-t-il tenir ses engagements réformateurs ?

| |

Le nouveau gouvernement serbe a finalement été formé, deux mois après les élections. L’équipe dirigée par Vojislav Kostunica promet de lancer des réformes, malgré les points d’interrogations qui subsistent sur sa capacité à les mettre en œuvre.

Par Zeljko Cvijanovic Peu de Serbes pensent que le cabinet du Premier ministre Vojislav Kostunica, comprenant un ensemble d’improbables alliés politiques, a beaucoup de chances de vivre vieux ou bien de faire face à la récession économique qui s’approfondit. Le nouveau gouvernement qui a prêté serment cette semaine est composé de trois groupes politiques de l’ancien bloc anti-Milosevic, le Parti démocratique de Serbie (DSS), conservateur, le G17+, libéral, et la coalition monarchiste du Mouvement du renouveau serbe (SPO) et de Nouvelle Serbie (NS). Comme ils n’ont pas de majorité parlementaire, le Parti socialiste de Serbie de Slobodan Milosevic (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous