Dnevnik/Utrinski Vesnik

Le « non » albanais à l’apprentissage du macédonien dès la première année du primaire

| |

Pour les élèves albanais, le second semestre de la première année du primaire ne s’accompagnera pas du début de l’apprentissage du macédonien. Pourtant, le ministre de l’Éducation nationale, Nikola Todorov, n’a cessé de manifester sa détermination à mettre en œuvre la décision gouvernementale. Le ministre fera face à un boycott pacifique mené par les parents d’élèves albanais et plusieurs ONG.

Le 19 janvier au soir, le ministre Todorov a rencontré les représentants des ONG Ilirikum libertas et Realnost, mais ils n’ont pas trouvé de solution au problème. Néanmoins, ils se sont mis d’accord sur le fait d’attendre la décision de la Cour constitutionnelle qui devrait donner un avis à la plainte contre l’apprentissage de la langue macédonienne pour les élèves albanais de la première année. Menées par Realnost, les quelques ONG ont remis en question l’introduction du macédonien en première année, donnant pour explication que les enfants sont trop petits pour apprendre trois langues (langue maternelle, anglais et langue seconde) à l’âge de 6 ans. Ils (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous