Une identité mystérieuse

Le cinéma et le mythe des Partisans : Goran Marković raconte Koča Popović

| |

Il y a des personnages qui traversent le temps en laissant flotter une aura de mystère. Le poète Koča Popović, engagé volontaire sur le front d’Espagne, commandant de la Première division prolétarienne durant la Seconde Guerre mondiale, homme d’État après la libération a marqué l’histoire de la Yougoslavie. Le réalisateur Goran Marković lui consacre un film très personnel.

Par M.Krtinić « Qui est Koča Popović ? Artiste, poète, surréaliste, philosophe, combattant, général, cynique, homme d’État, enfant gâté, génial commandant ou bon vivant ? Serbe qui a appris le français avant sa langue maternelle, communiste convaincu qui ridiculisait le dogme communiste, sportif, vice-président de la Yougoslavie qui venait au bureau en 2 CV ? Un peu de tout cela et rien tout à fait de cela. En réalité, l’identité véritable de Koča Popović est restée jusqu’à nos jours mystérieuse »... Telles sont les premières phrases du film Konstantin Koča Popović, que vient de réaliser Goran Marković et qui a été présenté au Festival du film documentaire (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous