Le Courrier des Balkans

Le Monténégro reste imperméable au spectre de la « Grande Albanie »

| |

Le très nationaliste Koço Danaj appelle tous les parlementaires albanais des Balkans à signer une déclaration de principe en faveur de « l’Albanie naturelle ». Au Monténégro, cette initiative a suscité de vives polémiques sans recueillir de soutiens notables. Les Albanais du Monténégro seraient-ils réfractaires à l’unification nationale ?

Par Mustafa Canka. Traduit par Persa Aligrudić L’euphorie qui régnait le 28 novembre dernier à Tirana et Pristina à l’occasion des célébrations du centenaire de la proclamation de l’indépendance albanaise, les déclaration de hauts dirigeants albanais affirmant que « l’objectif des Albanais était de former une nation unie », ont été accueillis avec perplexité, tant dans les pays voisins que dans les capitales occidentales. L’idée d’une « Albanie naturelle », telle que l’évoque l’historien Koço Danaj, est surtout le fruit de jeux politiques et de situations de crise. Ces derniers mois, en Albanie, l’ancien Premier ministre Sali Beriša a été le premier à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous