IWPR

Le Monténégro fait machine arrière sur le référendum

| |

Le référendum sur l’indépendance du Monténégro sera probablement reporté indéfiniment, alors que l’UE accentue ses pressions sur la république pour qu’elle demeure unie à la Serbie, que le soutien à l’autonomie s’essouffle et que les fractures du camp favorable à l’indépendance s’élargissent.

Par Nedjeljko Rudovic à Podgorica L’absence de tout accord sur les conditions d’un vote qui tienne la route est un obstacle important de plus pour aller de l’avant avec un référendum. La première tentative des dirigeants de faire un référendum a échoué en mars 2002. À cette époque, sous la pression de l’UE et de son chef de politique extérieure, Javier Solana, Milo Djukanovic, Président du Monténégro et chef du Parti Socialiste Démocratique, au pouvoir, le DPS, avait signé l’Accord de Belgrade. Cet accord imposait un moratoire de trois ans sur le vote pour l’indépendance et engageait le Monténégro à rejoindre - du moins temporairement - une union lâche (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous