Vijesti

Le Monténégro et l’Union européenne : entre le marteau de Bruxelles et l’enclume du DPS

| |

Les dirigeants de Podgorica entendent bien profiter de la décision européenne d’ouvrir les négociations d’adhésion avec le Monténégro pour remporter les élections législatives de l’automne. Cependant, pour le jeune Premier ministre Igor Lukšić, le défi tient en une équation à trois chiffres : comment satisfaire les exigences de Bruxelles, celles de ses compagnons du DPS, tout en répondant à l’impatience des citoyens ?

Selon le Premier ministre Igor Lukšić, l’ouverture des négociations d’adhésion sera « le jour le plus important du Monténégro depuis l’indépendance ». Il est ainsi évident pour lui que la décision des dirigeants européens sera le principal argument de la majorité au pouvoir lors de la campagne des législatives de cet automne. Retrouvez notre dossier : Monténégro : l’UE donne son feu vert au lancement des négociations d’adhésion Igor Lukšić lui-même espère bien profiter de la décision européenne pour rester à la tête du gouvernement. Néanmoins, le Premier ministre n’a pas tenté d’expliquer combien seront fortes les pressions et les exigences de Bruxelles pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous