Monitor

Le Monténégro doit sortir de l’ombre

|

Entretien avec Zarko Rakcevic, président du Parti social-démocratique
(SDP)

Par MILKA TADIC On n’obtient rien si on ne demande rien. La politique d’Etat du Monténégro a été présentée l’année dernière de façon à ce qu’on s’attende à voir une démocratisation de la Serbie en découler. Une récente initiative du Parti social-démocratique, consistant à redéfinir les rapports entre la Serbie et le Monténégro, nous a incités à rencontrer Zarko Rakcevic, le président du SDP. Tout le monde sait que la question du statut du Monténégro n’a toujours pas été posée au niveau international, sauf à l’Internationale socialiste et à l’Internationale libérale. Le pouvoir ne s’est lui-même jamais déclaré mécontent de ce statut. Au (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous