Osservatorio sui balcani

Le grand retour des Non-alignés en Serbie : Tadić, nouveau Tito ?

| |

En 2011, Belgrade pourrait abriter les célébrations du cinquantenaire du Mouvement des Pays Non-Alignés. La diplomatie serbe y travaille. La Yougoslavie de Tito avait été un pilier de ce mouvement. La Serbie veut utiliser le cadre des Non-Alignés pour retrouver un stature internationale de premier plan, bloquer les reconnaissances du Kosovo, mais aussi relancer les relations régionales. Un pari compatible avec sa candidature européenne ?

Par Marco Abram La diplomatie serbe travaille « comme sous l’effet d’une drogue ». C’est le jugement émis par l’hebdomadaire londonien The Economist, commentant l’activité fébrile du gouvernement de Belgrade en matière de relations internationales. Après les visites importantes de Joe Biden et du Président Medvedev, la mission en Chine, les rencontres avec les Suédois, les Estoniens et les Turcs, la ferveur diplomatique de la fin d’année a conduit Boris Tadić d’abord à Rome, à un colloque avec Silvio Berlusconi, puis à Berlin pour une rencontre avec la chancelière Angela Merkel. Ces derniers mois, le Président serbe s’est rapproché des quatre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous