Koha Ditore

Le football kosovar en pleine mondialisation balkanique

| |

Au Kosovo, le football est prisonnier de la situation politique du pays, à mi-chemin dans sa quête de reconnaissance internationale. Malgré le refus de la FIFA de reconnaître sa fédération nationale, un accord technique pourrait être signé dans le courant du mois de mai pour accorder des licences aux clubs kosovars. Les transferts seront ainsi officialisés et les clubs pourront en percevoir les revenus en toute légalité. Faire en sorte que le Kosovo n’échappe pas à la mondialisation dans le domaine du football est déjà un premier pas vers une normalisation de sa situation.

Par Faton Polisi Trois équipes de football de deuxième division (D2) au Kosovo ont plus de footballeurs étrangers que toutes les équipes de la Superligue (D1) du pays. Douze footballeurs étrangers évoluent actuellement dans plusieurs équipes de D2, comme à Trepça’89, Sharri et Lepenci. L’équipe de Mitrovica (Trepça’89) compte pas moins de cinq joueurs étrangers. Elle est sur la bonne voie pour remonter en D1. Avec 36 points, elle est en tête du classement avec un point d’avance sur le club Balkan. Les joueurs étrangers de cette équipe sont originaires de Novi Pazar : Elvir Rebronja, Dino Çaković, Emir Ragipović et Irfan Šemsović ; et du Nigéria (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous