IWPR

Le dilemme du Sandzak

| |

L’avenir du Sandzak semble sombre, quelle que soit l’issue du conflit
grandissant entre la Serbie et le Monténégro.

Par Miroslav Filipovic (correspondant de « Danas » à Kraljevo). Le fonctionnaire chargé du bureau des passeports de Novi Pazar est un homme occupé. Il dit qu’il reçoit plus de 100 demandes par jour. Les Musulmans du Sandzak partent en masse pour la Turquie et l’Allemagne, car ils craignent d’être entraînés dans le conflit grandissant qui couve entre la Serbie et le Monténégro. Les leaders politiques de cette région à prédominance musulmane, située à cheval entre les deux Républiques yougoslaves, pensent que leur communauté pourrait finir par devenir « un dommage collatéral ». Rasim Ljajic, le deuxième homme politique musulman le plus important de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous