B92

Le Conseil de l’Europe pourrait prendre des sanctions contre la Bosnie-Herzégovine

| |

Le Président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, Mevlut Cavusoglu a déclaré que des sanctions pourraient être prises contre la Bosnie-Herzégovine si les forces politiques ne parvenaient pas à s’entendre pour former un gouvernement, six mois après les élections. Aucun représentant du pays ne siège dans les institutions du Conseil de l’Europe. En Fédération de Bosnie-Herzégovine, la crise politique ne cesse de s’aggraver.

Mevlut Cavusoglu, qui a précisé qu’il était personnellement peu favorable aux sanctions, a déclaré que la Bosnie-Herzégovine « s’isolait », car aucun représentant du pays ne siège dans les institutions du Conseil de l’Europe depuis des mois. « Je regrette de faire remarquer qu’il n’y pas de délégation parlementaire de Bosnie-Herzégovine au Parlement de l’Assemblée du Conseil de l’Europe dont je suis le Président. Cela a également des conséquences dans les autres organisations ». Mevlut Cavusoglu s’exprimait ainsi après une rencontre avec Milorad Dodik, le Président de la Republika Srpska, l’entité serbe de Bosnie. Il a exprimé son espoir que la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous