Večernje Novosti

Le camp allemand du Parc des expositions de Belgrade, 1941-1944 (6/7)

| |

1943. Le camp allemand du Parc des expositions de Belgrade, l’Anhaltelager Semlin, s’agrandit à mesure que les prisonniers arrivent. Outre les partisans et les tchetniks, des prisonniers de guerre italiens, soviétiques et autres sont internés. Le camp devient le principal centre de rétention de tout le Sud-est européen. Tous les Juifs qui se trouvaient sur les territoires yougoslaves conquis y sont envoyés après la capitulation de l’Italie. Les prisonniers sont exposés à toutes sortes d’humiliations et de dangers. La qualité de la nourriture et de l’hygiène sont au plus bas, ce qui cause de nombreuses épidémies. L’historien Milan Koljanin, spécialiste de la Solution finale en Serbie, retrace le fil des événements. Épisode 6/7.

Par Milan Koljanin À partir de début 1943, la quantité et la qualité de la nourriture donnée aux prisonniers déclinèrent de nouveau. Les mesures d’hygiène et l’isolement des malades ne suffirent pas à empêcher diverses maladies de se répandre, notamment le typhus exanthématique. Dans les premiers mois de 1943, une nouvelle épidémie se déclencha avec l’arrivée de nombreux prisonniers de la Krajina de Bosnie. Alors que pendant l’épidémie de 1942, la mortalité s’était établie à 6 %, elle atteignit en 1943 70 %. À l’automne 1943, l’épidémie de typhus exanthématique explosa littéralement et échappa à tout contrôle. La quarantaine fut instaurée ; elle dura, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous