Le Monténégro pris en otage entre Amfilohije et Đukanović

| |

Ce n’est pas un conflit religieux, mais politique, et il fait bien les affaires des deux hommes forts du Monténégro, le métropolite Amfilohije et le président Milo Đukanović. L’un prétend défendre les lieux saints, l’autre l’État menacé. Les deux veillent surtout à leur pouvoir et à leurs monopoles... Décryptage.

Traduit et adapté par Chloé Billon (article original) Face à l’épidémie de coronavirus l’Église orthodoxe serbe a décidé, vendredi 13 mars, de suspendre pour raisons sanitaires les processions qu’elle organisait chaque jeudi et chaque dimanche. Le conflit entre le régime Milo Đukanović et l’Église orthodoxe serbe au Monténégro, dirigée par le métropolite Amfilohije Radović, n’est un conflit religieux qu’en apparence. Il s’agit au vrai d’un conflit politique aux dimensions multiples. L’Église et ses alliés se comportent comme les apôtres du nationalisme grand-serbe, mais cela convient très bien à Milo Đukanović et à son Parti démocratique des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous