Laibach à Pyongyang, ou le punk rock slovène à la conquête de la Corée du Nord

|

Ce sont les premiers rockers occidentaux à se produire en Corée du Nord : les membres du groupe slovène Laibach seront en concert à Pyongyang aujourd’hui et demain soir. Un projet qui permettra « une meilleure compréhension réciproque de nos sociétés », assurent les organisateurs de la tournée.

Par Rodolfo Toè Laibach sera le premier groupe occidental à organiser un concert dans la République populaire démocratique de Corée, avec deux dates (les 19 et 20 août) qui coïncident avec les commémorations du 70e anniversaire de la libération du pays des forces japonaises. Les concerts seront présentés dans l’auditorium d’un conservatoire de la capitale, l’Institut Kim Won Gyun, face à un public d’environ mille personnes. Laibach a été fondé en 1981 à Trbovlje en Slovénie, et est rapidement l’un des groupes yougoslaves les plus connus à l’étranger. Interrogé sur cette tournée, les membres du groupe ont assuré qu’ils sauront « adapter (leur) (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous