Radio Slobodna Evropa

Lâchée par la Russie, la Serbie va-t-elle se tourner vers l’UE ?

| |

L’annonce de l’abandon du gazoduc South Stream laisse la Serbie orpheline. D’autant qu’elle avait déroulé le tapis rouge à la Russie pour le business pétro-gazier. Délaissée par son « grand frère », Belgrade va devoir changer son fusil d’épaule et revoir sa diplomatie traditionnelle, la neutralité entre l’Est et l’Ouest. L’occasion de prendre vraiment le chemin de l’UE ?

Par Branka Trivić En cette période de refroidissement des relations avec l’Europe, la Russie s’est brusquement retournée vers l’Asie, avec l’annonce de la mort du projet South Stream. Sous le choc, la Serbie reste hébétée et, à l’image des acteurs pro-russes les plus importants du gouvernement et du secteur gazier, veut encore croire qu’il ne s’agit que d’un mauvais rêve et que le gazoduc du grand-frère russe verra le jour malgré tout. Retrouvez nos dossiers : • Vladimir Poutine et les Balkans : énergie, zone d’influence et stratégie de puissance •Serbie : « j’ai deux amours, l’Union européenne et Moscou »... Il semble cependant que ce ne soit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous