IWPR

La Voïvodine et le drame des berceaux vides

| |

Si la tendance démographique actuelle se poursuit, la Voïvodine pourrait perdre un demi-million d’habitants d’ici 2050. Des villages entiers pourraient disparaître de la carte. Le gouvernement provincial a annoncé un train de mesures pour stimuler le taux de naissances, mais comment financer une politique nataliste sans en avoir les moyens économiques ?

Par Darko Sper Les avis sont toutefois partagés sur ces mesures, qui doivent s’appliquer à partir d’octobre et renverser la tendance vieille de plusieurs décennies qui consiste à former de petites familles. D’après le nouvel accord, à partir du 1er octobre, chaque famille de Voïvodine va recevoir une prime de 30000 dinars, soit un peu plus de 400 euros, à la naissance du premier enfant. Cette somme, juste au-dessus du salaire mensuel moyen, devrait être versée d’ici la fin de l’année à 10000 familles. Cela n’est qu’une partie d’un ensemble plus vaste de mesures du Programme gouvernemental pour le Développement de la Démographie en Voïvodine. Le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous