Danas

La vie parlementaire en Serbie : démocratie ou foire d’empoigne ?

| |

Un an après la victoire de la coalition « Pour une Serbie européenne » aux élections législatives, la vie parlementaire serbe est toujours marquée par la confusion, les excès, les violences verbales - et parfois même physiques. Résultat : l’institution parlementaire est bloquée, les lois adoptées avec retard. Une analyse de Danas, qui pointe deux facteurs de blocage : le schisme survenu au sein du Parti radical, mais aussi les tensions au sein de la coalition majoritaire.

Par Jasmina Lukač L’obstruction ou l’efficacité, l’ordre ou la liberté : ce dilemme shakespearien domine la vie parlementaire serbe depuis treize ans et le passage de la lutte politique de la rue au Parlement, estime le député Dobrivoje Budimirović « Bidža », le « boss » de la petite ville de Svilajnac. Il n’a plus beaucoup de souvenirs de la grève de la faim des députés du Parti démocratique (DS) à cause du « vol » des résultats aux élections locales de 1996, ou de la création d’un « Parlement parallèle » devant le bâtiment de l’Assemblée à cause de l’arrêt des retransmissions télévisées des séances. En effet, ces événements ont été précédés par des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous