Le Courrier des Balkans

La victoire de Syriza vue des Balkans : entre espoir, indifférence et méfiance

| |

Dans les pays des Balkans, les réactions à la victoire de Syriza en Grèce dimanche dernier sont quelque peu mitigées. La gauche, bien sûr, se réjouit et y voit l’espoir d’un changement à l’échelle régionale, tout en espérant que les promesses de Syriza ne sont pas illusoires. La droite, par contre, craint « une menace financière » pour toute l’Europe.

Albanie Pas de réactions officielles à Tirana. La gauche albanaise (PS-LSI) est en effet traditionnellement plus proche du PASOK, qui a mené une politique favorable pour les immigrants albanais en Grèce. « Syriza n’a pas montré un intérêt très vif pour l’Albanie, malgré notre désir de collaborer. De plus, vu d’ici, Syriza évoque avant tout un mouvement anti-européen. J’estime cependant que cette victoire doit susciter l’enthousiasme, car ce parti a une politique visant à intégrer les immigrants albanais qu’il traite comme des égaux, contrairement à d’autres partis comme Nouvelle Démocratie ou Aube dorée », a déclaré Leart Kola (PS), du ministère des Affaires (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous