Blic

La Turquie ne veut pas de mufti « politique » en Serbie

| |

Après avoir proposé sa médiation dans le Sandžak au printemps, la Turquie intervient pour résoudre le conflit qui opposent les deux Communautés islamiques rivales de Serbie. Les représentants politiques et religieux turcs ont rappelé qu’ils refusaient que les muftis fassent de la politique, allusion au controversé mufti Zukorlić considéré comme responsable de la querelle.

Ivana Mastilović Jasnić Les représentants de la communauté islamique de Turquie comme les dirigeants politiques ont accepté les grands principes de l’Accord de réconciliation entre les deux communautés islamiques de Serbie, celle de Belgrade et de Novi Pazar (Voir notre article : Serbie : du rififi chez les muftis) ; les autorités serbes ont fait de même, selon le quotidien Blic. Écoutez notre reportage sur Balkanophonie : Novi Pazar : le centre de l’islam en Serbie ? Les grands principes de l’accord reposent sur la formation d’une seule et unique communauté islamique en Serbie et l’interdiction aux chefs religieux de faire de la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous