AIM

La surprenante amélioration des relations entre la Grèce et la Macédoine

| |

Qui aurait imaginé qu’à la fin du
mois de novembre 1998, le premier visiteur venant féliciter le Président
récemment élu du parlement macédonien serait le représentant officiel de la
Grèce à Skopje (responsable du Bureau des liaisons) ?

Par Panayote Elias Dimitras Les observateurs balkaniques se rappellent certainement les regroupements de population qui ont eu lieu à Thessalonique et à Athènes en 1992 et 1993 pour protester contre le nom que la contrée nouvellement indépendante, voisine de la Grèce, voulait se donner- la Macédoine. Quiconque aurait imaginé qu’à la fin du mois de novembre 1998, le premier visiteur venant féliciter le Président récemment élu du parlement macédonien serait le représentant officiel de la Grèce à Skopje (responsable du Bureau des liaisons) aurait été jugé irréaliste. Sans parler des rassemblements eux-mêmes, c’est leur foule quasiment hystérique qui (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous