IWPR

La solitude du Haut Représentant international en Bosnie-Herzégovine

| |

Alors qu’approche le deuxième anniversaire de son arrivée en Bosnie-Herzégovine, le Haut Représentant (HR) Paddy Ashdown a de plus en plus de mal à trouver des partenaires locaux fiables pour mener les réformes qu’il estime indispensables au pays. Ses relations avec les médias sont révélatrices de cet échec.

Par Mirsad Bajtarevic et Nerma Jelacic Les mises en garde de Paddy Ashdown sur la lenteur des réformes sont devenues de plus en plus fréquentes et, récemment, il a encore montré du doigt les partis nationalistes qui sont au pouvoir. Mais alors que la déchirure entre le Bureau du Haut Représentant (OHR) et les partis nationalistes et les médias qui les soutiennent s’élargit, le Haut représentant ne peut attendre qu’un maigre soutien de la part de l’opposition affaiblie et des médias qui en sont proches. L’atmosphère sinistre qui règne dans le Bureau du Haut représentant contraste fortement avec l’atmosphère enthousiaste des débuts. Quand Paddy Ashdown (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous