Osservatorio Balcani e Caucaso

La Slovénie règle enfin la question des « effacés » de la citoyenneté

| |

Le 26 février 1992, la Slovénie effaçait des listes de résidents 25.761 citoyens originaires des autres ex-républiques yougoslaves. Après des années de tergiversations, la douloureuse affaire des « effacés » semble enfin parvenir à une conclusion. Le Parlement a approuvé en mars dernier la loi préparée par la ministre de l’Intérieur, Katarina Kresal, qui devrait régulariser la situation de milliers de personnes.

Par Stefano Lusa Cette question épineuse remonte à presque vingt ans. Le 26 février 1992, les autorités slovènes ont effacé des listes de résidents 25.761 citoyens des autres ex-républiques yougoslaves qui n’avaient pas demandé ou obtenu la citoyenneté slovène. Ces personnes sont ainsi devenues d’un coup de véritables clandestins et ont perdu le droit au logement, au travail et à toute couverture sociale et sanitaire. Déjà en 1999, la Cour constitutionnelle avait jugé cette mesure anticonstitutionnelle et avait demandé à la classe politique slovène d’y remédier. L’affaire provoqua de violentes oppositions entre les défenseurs des personnes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous