Dnevnik

La Slovénie, la Croatie et la centrale de Krsko : le piège nucléaire

| |

Les relations croato-slovènes plongent à nouveau Ljubljana dans l’embarras : alors que le gouvernement tergiverse depuis la mi-décembre sur la façon de faire adopter l’accord entre les deux pays concernant la centrale nucléaire de Krsko - en s’appuyant sur une décision favorable de la Cour constitutionnelle et en dépit d’une vive opposition au Parlement - les nouvelles revendications du voisin croate sur la procédure préalable à un arbitrage et surtout sur le paiement d’une indemnité exorbitante contre l’expropriation jettent un pavé dans la mare.

Par Suzana Rankov Encore une fois, la partie slovène était mal préparée face aux demandes de la Croatie. À part la stratégie déjà connue du gouvernement - que le Parlement ratifie l’accord, on verra ensuite - aucun signe ne laisse supposer que celui-ci envisage d’autres scénarios. Mais les préoccupations du public sont peut-être injustifiées. Et si Janez Kopac, le ministre slovène de l’Environnement, était seulement d’une finesse politique hors du commun et que son insistance en faveur de la ratification de l’accord n’était qu’une tactique destinée à diminuer l’appétit des Croates, et s’il était convaincu que l’électricité de la centrale restera d’une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous