Danas

La Serbie veut normaliser ses relations avec sa diaspora

| |

Les apports financiers de la diaspora représentent près de 14% du PNB annuel de la Serbie. Pourtant, la diaspora est toujours regardée avec une certaine suspicion à Belgrade. La Serbie s’apprête à adopter une loi régulant les relations avec la diaspora et les Serbes de « l’étranger proche » (Croatie, Bosnie, Monténégro, Macédoine), et à créer une Assemblée représentative de la diaspora. Entretien avec Srđan Srećković, ministre de la Diaspora.

Propos recueillis par J. Diković « La loi sur la diaspora et sur les Serbes des pays voisins sera probablement adoptée en automne. L’ensemble du gouvernement est conscient de son importance. Elle devrait de ce fait entrer en vigueur rapidement. Le texte ne devrait pas subir de changements importants durant la procédure parlementaire, sachant que le projet de loi est très consensuel. Nous allons, bien évidemment, accepter tous les bons amendements. Quant à son application, elle ne demandera pas de moyens budgétaires supplémentaires, mais je m’attends à ce que l’Etat investisse davantage à l’avenir pour la diaspora », explique le ministre (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous