Zëri

La Serbie stoppe enfin le trafic de carburant à destination du Kosovo

| |

Depuis la proclamation d’indépendance du Kosovo et la destruction des postes-frontières de Banjska et de Jarinje, il n’y avait plus de contrôles douaniers entre la Serbie et le Kosovo. Une aubaine pour les trafiquants de carburant, mais une perte fiscale énorme pour le Kosovo... et la Serbie elle-même. Les produits pétroliers détaxés en Serbie transitaient par le Kosovo pour revenir sur le marché serbe. Finalement, c’est ce qui a poussé Belgrade à réagir, et à stopper ce trafic.

Par Ali Cenaj Il semble bien que la contrebande de carburant entre la Serbie et le Kosovo soit terminée. Cela n’est pas dû aux caméras placées aux passages frontaliers de Banjska à Zubin Potok (la « porte 31 ») et de Jarinje à Leposavić (la « porte 1 »). Ce n’est pas non plus le résultat de l’action de la Task Force créée par la police du Kosovo (un groupe spécial de travail, formé spécialement pour la prévention et la lutte contre la contrebande), ni parce que les institutions kosovares ou internationales ont réussi à asseoir leur autorité sur cette partie du pays. Étrangement, si la contrebande a disparu à cet endroit (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous