Osservatorio Balcani e Caucaso

La Serbie, ses rois, ses saints et ses mythes fondateurs

| |

Les rêves, les anges et la mythologie fournissent une légitimité à certaines revendications territoriales, à la transmission dynastique du pouvoir ou à l’instauration d’une hiérarchie. La recherche identitaire passe par les mythes, qui eux-mêmes se transmettent de générations en générations, modifiés par le temps et les conjonctures qu’ils traversent. Sabrina Ramet examine le cas de la mythologie nationale serbe - notamment le « mythe du Kosovo ».

Par Irene Dioli « Je suis votre roi. Pourtant je n’ai pas voté pour vous. Les Rois ne sont pas élus. Comment êtes-vous devenu Roi alors ? La dame du Lac, le bras drapé de pur brocart chatoyant, fit jaillir des profondeurs de l’onde l’épée Excalibur, signifiant ainsi, par la grâce divine, que moi, Arthur, je devais porter Excalibur. Voilà pourquoi je suis votre Roi... Écoutez, une bonne femme qui distribue des épées du fond d’une mare ne peut pas être à la base d’un système gouvernemental. Le pouvoir exécutif suprême est délégué par les citoyens, et non par une pantomime aquatique ». (Monty Python, Sacré Graal, 1975) La naissance et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous