Danas / BIRN / Courrier des Balkans

La Serbie s’excuse pour Srebrenica, mais sans parler de « génocide »

| | | |

Après plus de trois mois de tempête médiatique, le Parlement a voté à une très large majorité la Déclaration condamnant fermement le massacre de Srebrenica et présentant les excuses du peuple serbe aux victimes. En refusant d’employer le terme « génocide », les députés ont cependant limité la portée d’un texte essentiel pour le devoir de mémoire. Certains, notamment en Bosnie, estiment que Belgrade a surtout voulu se faire bien voir de Bruxelles.

Il avait été annoncé que l’Assemblée adopterait quasi unanimement la déclaration concernant les crimes commis à Srebrenica. Les députés de la coalition pour une Serbie européenne (ZES), G17+, le parti des retraités (PUPS), les socialistes du SPS, l’alliance des Hongrois de Voïvodine (SVN) et le JS, soit 127 députés ont voté pour ce texte. 21 ont voté contre et 15 ne se sont pas prononcés. Deux députés n’ont pas pris part au vote. Les radicaux du SRS et les progressistes du SNS ont voté contre. Durant les débats personne n’a nié les terribles crimes de Srebrenica ni leur nécessaire condamnation, mais les Radicaux, les Progressistes et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous