Vreme

La Serbie, le Monténégro et l’Union européenne : appelez le 9191 et dénoncez Mladić !

| |

Le gouvernement serbe offre un million d’euros pour toute information qui permettrait la capture du général Mladić. Cette annonce suscite l’ironie de l’éditorialiste de Vreme. L’intégration européenne de la Serbie dépendrait donc d’un simple coup de fil au 9191, le numéro spécial mis en place ? Mais comment oublier que Mladić a été caché et protégé durant des années par l’État lui-même ? Il est de bon ton, dans certains milieux serbes, de se gausser des Monténégrins, mais le Monténégro, lui, avance dans son processus européen.

Par Dragoljub Zarković D’où nous vient donc l’idée que nous serions meilleurs que les Monténégrins ? Faute de meilleures idées, quelqu’un a imaginé que la Serbie serait le centre de l’Europe du Sud-Est, le pays le plus important de la région, et que sais-je encore... Du coup, le fait que le Monténégro a signé son Accord de stabilisation et d’association (ASA) avec l’Union européenne (UE), alors que la Serbie n’a toujours pas paraphé ce document, a été perçue de façon erronée par l’élite politique serbe. Une sorte de mépris contre-productif est en train de se développer : même si les Monténégrins ont signé un bout de papier, cela ne leur servira à rien (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous