IWPR

La Serbie face au défi de l’extrême droite

| |

Le gouvernement serbe n’ose pas mettre un terme aux activités des gangs extrémistes de Belgrade, de crainte de perdre les voix des électeurs nationalistes aux prochaines élections.

Par Milanka Saponja Hadzic Les autorités serbes sont soumises à des pressions croissantes pour qu’elles agissent contre les groupes d’extrême droite, après une vague récente de violence nationaliste. Des organisations locales non-gouvernementales et des groupes internationaux vont organiser une conférence le 2 février à Belgrade pour mettre en lumière la menace de l’extrémisme. Des analystes sont persuadés que le gouvernement a trop peur de perdre des voix pour s’attaquer à des groupes comme Obraz ou la Société de Saint Justin le Philosophe, qui datent du temps de Slobodan Milosevic, et qui sont liés à des incidents récemment survenus. Vesna (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous