Danas

La Serbie et le Kosovo après le vote des Nations Unies : Vuk Jeremić sur la sellette ?

| |

Après la décision de la Cour internationale de Justice, la Serbie a obtenu une victoire ambigüe devant les Nations Unies : la résolution sur le Kosovo adoptée à l’unanimité est vivement critiquée par l’opposition nationaliste. Le ministre des Affaires étrangères Vuk Jeremić doit-il assumer les résultats obtenus ou n’a-t-il fait qu’appliquer la politique du gouvernement ? Plusieurs partis réclament sa démission, tandis que sa propre formation, le DS, cultive le flou.

Par M. R. Milenković « Le ministre des Affaires étrangères Vuk Jeremić n’a fait que mettre en oeuvre la politique étrangère décidée par le gouvernement et le Parlement de Serbie et toute remise en cause de sa responsabilité personnelle serait inutile », a déclaré la porte-parole du Parti démocrate (DS), Jelena Trivan, répondant aux voix qui s’élèvent pour demander la destitution du chef de la diplomatie serbe. Elle entendait aussi répondre aux spéculations qui agitent les médias à propos du dernier entretien entre Vuk Jeremić et le Président Boris Tadić. Le vice-Premier ministre et chef du parti socialiste de Serbie (SPS) Ivica Dačić a ouvertement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous