« L’Europe ne sait pas ce qu’elle veut »

La Serbie et l’Union européenne : jeux de dupes et marche dans le noir

| |

Pour Ivica Dačić, « l’Union européenne ne sait pas où elle va ni ce qu’elle veut faire de la Serbie ». Le ministre des Affaires étrangères s’explique dans les colonnes de Danas sur la participation de la Serbie à la parade militaire de Moscou le 9 mai, sur les « conditions » de l’UE et les relations avec l’OTAN, sur le gazoduc Turkish Stream et le l’éventuel retour de Vojislav Šešelj à La Haye.

Propos recueillis par Mirjana R. Milenković Danas (D.) : La participation de la Serbie à la parade militaire du 9 mai à Moscou ne va-t-elle pas créer des problèmes avec l’Union européenne (UE) ? Ivica Dačić (.D.) : Ces problèmes ne seront pas plus importants de ceux que nous rencontrons déjà. Les déclarations actuelles de certains représentants européens sont surtout destinées l’opinion publique intérieure de l’UE. Vous savez, il s’agit des choses assez désagréables : il est tout de même très difficile de trouver des raisons sérieuses pour condamner la célébration de la chute du fascisme. La Serbie n’a boycotté aucune célébration, ni le D-Day en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous