Danas

La Serbie et l’intégration européenne : l’opinion publique décroche

| |

Jamais si peu de Serbes n’ont été favorable à l’intégration européenne de leur pays : le taux d’adhésion est tombé à 41% en décembre dernier, contre 49% en juin 2012. Les raisons de cette chute ? La crise économique, la pauvreté, les conditions posées par l’UE dans le processus d’adhésion, le manque de transparence sur les principes de fonctionnement de l’Union et les messages contradictoires des responsables politiques serbes.

Par L. Valtner D’après un sondage réalisé en décembre dernier pour le Bureau de l’intégration européenne du gouvernement serbe, 41 % à peine des citoyens se prononceraient en faveur de l’adhésion européenne de la Serbie – une chute de 8 % par rapport aux estimations de juin 2012. Retrouvez notre dossier : La Serbie, le Kosovo et l’intégration européenne : je t’aime, moi non plus « Le soutien à l’UE reste cependant élevé au regard des attentes non réalisées au cours des dix dernières années, les manipulations politiciennes sur le rôle de l’UE et les explications technocratiques concernant l’Union et son importance pour la Serbie », explique Nikola (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous