AIM

La Serbie après Rambouillet : qui se soucie des avions ?

| |

"Il n’y a aucune négociation en cours à l’intérieur, il y a
simplement des
petits morceaux de papier qui circulent", a déclaré le Président de la
Serbie,
Milan Milutinovic, dans la rue devant le château, le jour précédent la
fin des
négociations.

Par Philip SCHWARM A ce moment-là, en République Fédérale de Yougoslavie, le taux d’échange du Mark au marché noir montait lentement mais sûrement, les partis au pouvoir faisaient assaut de patriotisme verbal, un grand nombre de conscrits en Serbie devaient rejoindre leur unité, et des rumeurs circulaient à Pristina selon lesquelles les Serbes et les Albanais locaux déclencheraient une attaque les uns contre les autres dès que le premier missile exploserait. La conférence de paix s’est terminée le 22 Février par une faillite complète pour ses organisateurs. Belgrade et des représentants des Albanais du Kosovo n’ont pas caché leur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous